Comprendre l'art africain

VOS COMMENTAIRES :

C'est un recueil que j'ai utilisé auprès de mes élèves comme introduction à l'art africain avant une visite au musée du quai Branly... (Pereoliv)

Un ouvrage remarquable de clarté et de concision. Bravo ! (André)

Votre e-book met particulièrement bien en lumière cet aspect des choses, très difficilement saisissables pour un esprit occidental. Bravo, amicalement. (christine larouge)

je comprends mieux maintenant les arts africains, du moins je les vois d'un autre oeil. Amicalement (Denis du Gabon)

Lire la suite et TELECHARGER GRATUITEMENT COMPRENDRE L'ART AFRICAIN

DOCUMENTATION :

Les socles
L'ébène

Masques et statues
Fang du Gabon
Kongo de la RDC
Kwele de la République du Congo
Kota du Gabon
Léga de la RD du Congo
Mangbetu de la RD du Congo
Mumuyé du Nigéria
Pendé de la R.D.C.
Punu du Gabon
Songyé de la RDC

LIVRES : Mes recommandations

HUMANITAIRE :

Boîte reliquaire Fang View full size

Boîte reliquaire Fang

La boîte reliquaire Fang, en écorce, est probablement le plus célèbre des reliquaires africains

Plus de détails

Ch31_030715

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

1 800,00 €

Ajouter au panier

Superbe boîte reliquaire en écorce, surmontée de sa statue gardienne de reliquaire, ici un simple buste, en bois, typique de l'ethnie Fang du Gabon

Hauteur totale : 60 cm (hauteur de la statue seule : 25 cm)

L'ancêtre Fang :

Chez les Fang du Gabon, comme souvent en Afrique, l’ancêtre exerce une présence active : il protège les vivants mais s’irrite lorsqu’on néglige de l’honorer !

« Comment devenir un ancêtre ? C’est un long travail !

On ne peut être promu au rang d’ancêtre qu’après l’accomplissement de rites de séparation (funérailles, levées de deuil). A moins de jouir d’un statut exceptionnel, on demeurera longtemps un novice, un apprenti ancêtre.

En fait, lorsqu’un décès survient, si la parcelle immortelle se sépare vite de l’enveloppe charnelle, elle continue d’habiter la maison, même après l’enterrement. Ce n’est qu’au terme d’un séjour plus ou moins long que l’âme rejoindra ses collègues. Jusque là, c’est une période critique ; on peut s’attendre à tout si quelque chose l’a troublée : Elle peut ennuyer de mille façons ses descendants !

Mais l’ancêtre de type courant cherche plutôt à se rendre utile aux siens, à condition qu’on soit gentil avec lui. Car, même après la levée de deuil, il contrôle tout : Accomplissement de rites, respect des interdits… Il punit les contrevenants, frappe de maladie maisonnée et troupeaux ou, pire, rend stériles les femmes.

Pour apaiser ses colères, s’assurer de son aide, on lui fait des sacrifices, des offrandes, et parfois on le vénère avec des statuettes.

Comme les sentiments filiaux sont dominés par le sacré, ces figures jouent un rôle social majeur : Les aïeux, même inconnus des petits-enfants, sont hissés au rang de demi-dieux, exerçant sur leur postérité une autorité qui devient la clé de voûte de la famille élargie, du clan, du lignage… » (in Les arts d’Afrique, d'Alain-Michel Boyer, éditions Hazan)

Le reliquaire Fang

Constitués d’un récipient en écorce contenant les crânes des ancêtres, surmontés d’une sculpture, les boîtes reliquaire Fang étaient aisément transportables pour un peuple en déplacement pendant plusieurs siècles. La sculpture évoquait (représentation non figurative) le défunt qui assurait la protection de la communauté comme il est dit supra.

La boîte présentée ici, cousue avec des liens en osier, est surmontée d'un simple buste, ce qui est rare.

En savoir plus

Vos commentaires :


Le socle parfait !

Très pratiques !

Les socles sont magnifiques un grand merci !

Toujours parfait et incroyablement rapide !

Bon produit, service impeccable.

Super et astucieux, reçus dans les temps.Parfait

Lire la suite et mode d'emploi

Rechercher