Comprendre l'art africain


VOS COMMENTAIRES :

C'est un recueil que j'ai utilisé auprès de mes élèves comme introduction à l'art africain avant une visite au musée du quai Branly... (Pereoliv)

Un ouvrage remarquable de clarté et de concision. Bravo ! (André)

Votre e-book met particulièrement bien en lumière cet aspect des choses, très difficilement saisissables pour un esprit occidental. Bravo, amicalement. (christine larouge)

je comprends mieux maintenant les arts africains, du moins je les vois d'un autre oeil. Amicalement (Denis du Gabon)

Lire la suite et TELECHARGER GRATUITEMENT COMPRENDRE L'ART AFRICAIN

DOCUMENTATION :

Les socles
L'ébène

Masques et statues
Fang du Gabon
Kongo de la RDC
Kwele de la République du Congo
Kota du Gabon
Mangbetu de la RD du Congo
Mumuyé du Nigéria
Pendé de la R.D.C.
Punu du Gabon

LIVRES : Mes recommandations

HUMANITAIRE :

Masque Kidumu Téké View full size

Masque Kidumu Téké

Le "mord", sur la face arrière, permettait au danseur de tenir le masque dans ses dents...

Plus de détails

Ch24_180515

Disponibilité : Ce produit n'est plus en stock

600,00 €

Ajouter au panier

Très vieux masque en bois et pigments, typique de l'ethnie Téké du Gabon
Hauteur : 35 cm, largeur : 33 cm, fente d'âge (voir photos)

Le peuple Téké

Les téké sont établis sur une vaste étendue qui couvre une petite partie du Gabon (Feu le Président Omar Bongo et son fils, l'actuel Président Ali Bongo, sont Téké), une part importante de la République du Gabon (où ils représentent près de 20 % de la population) et au nord de la République Démocratique du Congo, notamment dans le ville de Kinshasa.

Ils sont particulièrement connus pour avoir été très impliqués, dès le XVIème siècle, dans le commerce triangulaire entre l'Afrique, l'Europe et les colonies européennes d'Amérique. La vente d'esclaves enrichit les négriers Téké (et Yaka) qui acquièrent une influence et un pouvoir qui concurrence le pouvoir du Roi (le Makoko).

Celui-ci, en 1880, conclut un traité avec la France qui place son royaume sous la protection de celle-ci et autorise la création de ce qui deviendra Brazzaville.

Les masques Téké

Ils sont portés par les membres de la société Kidumu durant les funérailles de leurs chefs ou pendant les mariages ou autres cérémonies importantes. Entre deux utilisations, ils sont accrochés à l'intérieur de la maison familiale pour protéger des mauvais esprits.

De forme circulaire - qui peut tendre, comme ici, vers le carré - ils sont divisés en deux parties distinctes séparées par une bande horizontale et sont décorés de motifs géométriques peints avec des pigments de couleur noire, blanche ou rouge. Ces motifs ont à l'évidence une signification précise qui nous est encore inconnue.

De nombreuses copies de ces masques ont été faites pour le marché occidental où ils ont rencontré un grand succès en terme de décoration.

Le masque Kidumu Téké

présenté ici comporte toutes les caractéristiques qui en font un masque typique de l'ethnie. Il présente sur la face arrière un "mord" qui permettait au danseur de le tenir dans ses dents.

Variantes du nom Téké

On prononce indifféremment Teke ou Bateke (Ba est la marque du pluriel : Bateke = les Teke)

Autrefois connus sous le nom d'Anzico, on observe aussi de multiples variantes : Anzicana, Anzichi, Anzicho, Anzika, Anzique, Ateo, Baketi, Ba-Teke, Batékés, Tege, Tékés, Téo, Téré, Tio, Tsio, Tyo

Vos commentaires :


Le socle parfait !

Très pratiques !

Les socles sont magnifiques un grand merci !

Toujours parfait et incroyablement rapide !

Bon produit, service impeccable.

Super et astucieux, reçus dans les temps.Parfait

Lire la suite et mode d'emploi

Rechercher